Comment affronter la peur de parler en public ?

la peur de parler en public

On dit souvent que la peur de s’adresser à un public est une des plus grandes peurs qu’une personne puisse avoir. En fait, on se rend compte que ce n’est pas réellement la prise de parole en public qui nous effraye mais plutôt s´imaginer parler devant un public.

En effet, c’est la peur de l’échec, la peur du ridicule ou tout simplement la peur de ce que pensera l’autre de moi si je me plante.
Une personne qui aurait la certitude de réussir sa présentation n’aurait donc aucune raison d’avoir ces peurs. Cela revient à dire que travailler sa présentation est le seul moyen de maîtriser cette peur de parler en public ; en d’autres termes, tout est dans la préparation et dans la pratique !

Il est important aussi d’avoir une introduction impactante afin de faire une bonne première impression, et une conclusion « excellente » pour laisser une dernière image qui durerait le plus longtemps possible dans l’esprit des gens.

D´ailleurs dans le livre, « comment parler en public » de Dale Carnegie, celui-ci affirme que les gens nous évaluent sur quatre volets : ce que nous disons, comment nous le disons, ce que nous faisons et comment nous le faisons.

 

Qu´en est-il pour moi ?

J´ai donc décidé de tenter l’expérience et d’affronter cette peur de parler en public par moi même, je me suis inscrite à un atelier ici à Alicante en Espagne.

Tous d´abord, je vous explique pourquoi j´ai décidé d´effectuer cet atelier sur la peur de parler en public. Premièrement, j´adore sortir de ma zone de confort et apprendre à me dépasser et à gérer ma peur de parler en public. C’est très important à mes yeux . Je suis installé ici en Espagne depuis presque sept ans; je dirais que j´arrive à m´exprimer en Espagnol mais ma langue maternelle est le français. Donc pour moi, parler en public avec une langue qui n´est pas la mienne à été un sacré challenge pour moi. Mais il faut apprendre à se surpasser et cela malgré les obstacles que l´on peut rencontrer.

Lors de cet atelier, le formateur nous a livré certaines techniques pour affronter et dépasser cette peur de parler en public que je vous partage dans cet article.

La première impression

Premièrement , il fallait se mettre debout face à tous le monde et effectuer une présentation de qui vous êtes et ce que vous faîtes dans la vie; Il nous a vraiment mis sur le fait accompli et tout cela en espagnol. Il y avait environ une trentaine de personnes face à nous. Quel challenge!

Avant de commencer, il nous a demandé de nous exprimer et dire devant tout le monde « Quel était notre scénario intérieur, ce que nous imaginons qui pourrait se passer au pire des cas si nous parlons en public ? »

Chacun de nous devait décrire les sénarios négatives que nous pensions possible. Pour moi cela a été bien sûr le fait de ne pas pouvoir trouver les mots pour expliquer mes idées dans une langue étrangère. Il nous a dit aussi de ne jamais écouter cette petite voix intérieure qui nous fait douter de nous. Il appelle ça l’égo qu’il a par la suite représenté par une une petite balle jaune. Il a donc procéder à s’adresser à cette petite balle en disant « tu peux dire tout ce que tu veux: que je suis incompétente etc. mais c’est moi qui aurait le dernier mot ». Pas évident !

Il nous enseigna que parler en public s’apprend et que cela demande de la pratique et que nous devons chercher les occasions à tout moment pour s’exercer ; Il nous présenta le livre d´un célèbre auteur Daniel Goleman intitulé l´Intelligence Émotionnelle, où les recherches de cet auteur ont prouvé la plasticité du cerveau. Donc cela veut dire que c´est une compétence qui n´est pas innée et qui peut s´acquérir si l´on prend la peine de bien vouloir s´y exercer.

Face aux autres

Le deuxième exercice a été très difficile pour moi personnellement, je vous conseille de l´effectuer si vous avez la possibilité. Il a placé 2 personnes face à face. Chaque personne avait donc en face de lui une autre personne étrangère. Il fallait pendant 10 minutes la regarder dans le fond de ses yeux sans détourner le regard et cela jusqu’à l´arrêt de l´exercice.

Cet exercice nous a permis de faire preuve d´empathie envers les autres. Nous avons tendance à toujours projeter nos craintes sur les autres que ce soit nos problèmes, nos souffrances, notre passé,… mais en voyant de plus près les choses, nous nous rendons compte que finalement ce n´est pas aussi important que ça et que surtout, tout est dans la tête !

Voila merci d’avoir pris le temps de me lire, je suis Kahina, passionnée de livres, formation, coaching…

N´hésitez pas à vous inscrire à mon blog:

www.joieetreussite.com

Dès l´inscription, vous aurez accès à plein de contenus, conseils,.. gratuit.

J´espère que cet article vous a plu, n´hésitez pas à commenter.

A bientôt.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog de Freehali !

Abonnez-vous et recevez en exclusivité les derniers articles traitant sur l'entrepreneuriat et la réussite financière en Algérie et ailleurs.

Vous recevrez un message de bienvenue sur votre email.
x