Travail freelance : quand le rêve vire au cauchemar !

Le nombre de freelances ne cesse d’augmenter au quatre coins de la planète. En période de crise de l’emploi, cette alternative  peut s’avérer une bonne solution pour rester au contact du monde du travail et gagner de l’argent. De nombreux professionnels ainsi que ceux qui souhaitent lancer leur carrière se tournent vers cette option, à ce rythme, dans quelques années, près de la moitié de la population active sera constituée de freelances. En effet, le travail indépendant connaît un engouement majeur de la part de beaucoup de personnes désireuses de voler de leurs propres ailes et de quitter, enfin, la condition  de salarié qui ne les satisfait plus.

Présenté comme l’opportunité de devenir son propre chef et l’unique décideur de ses horaires de travail et des missions à accomplir, le freelancing ne garantit néanmoins pas le succès du jour au lendemain, le quotidien d’un indépendant peut être semé d’embûches  et les pièges à éviter sont nombreux, les raisons de galérer ne manquent pas et dur dur de les éviter surtout  lorsque  l’on débute sa carrière !

 Eh oui, personne n’a une vie de rêve même pas les freelances ! Le mythe du travailleur indépendant, libre et centré sur ce qui compte vraiment, n’est qu’une vision partielle de ce métier, qui omet la partie plus galère. Mais rassurez-vous, il existe des solutions pour faire en sorte de rendre les choses moins difficiles et un poil plus idylliques ! Voyons ensemble comment trouver votre propre équilibre et faire de cette réalité une expérience enrichissante et vivifiante qui vaut la peine d’être vécue ! Nous vous proposons dans cet article de découvrir les difficultés les plus souvent rencontrées par ces travailleurs des temps modernes et comment y remédier afin de frayer son chemin vers la réussite !

1/La solitude et l’absence de vie sociale professionnelle:

Vous vouliez travailler en totale autonomie ? Vous voilà à votre compte ! Mais on vous l’a souvent dit, cette liberté a un prix ! Les indépendants sont souvent atteints par ce qu’on appelle « le syndrome du loup solitaire » et souffrent d’une absence totale de vie sociale professionnelle !

Eh oui, un freelance se sent parfois un peu seul devant son ordinateur. Pour certains, c’est un mal nécessaire. Un bureau installé à son domicile, avec Internet comme seul compagnon et quelques appels téléphoniques, ils le vivent très bien et ils profitent même de cette quiétude pleinement pour faire prospérer leur business. Pour d’autres, cette solitude leur pèse et cela provoque la fin de leur activité et le retour au salariat !

Dans la plupart des cas, les travailleurs modernes se retrouvent très vite isolés et manquent de miroirs. Ce qui peut conduire à la démotivation ou à la procrastination !

Si c’est le cas pour vous, sachez que cette situation peut être évitée !

Pour parer à cet inconvénient, tout d’abord, ne restez pas plongés dans le boulot 24/7. Essayez de vous accorder du temps pour vous, de vous changer les idées, de voir vos amis, de pratiquer une activité sportive régulière, en salle de préférence…. Sortez de chez vous tout simplement !

Pensez aussi à vous rapprocher de certains réseaux ouverts aux freelances, allez déjeuner dehors, utilisez les espaces de coworking, installez-vous dans un café ou dans un salon de thé, ces lieux sont très conviviaux et idéals pour bosser en toute sérénité tout en fuyant l’isolement social, vous pouvez aussi exploiter les événements et les applications de rencontres entre professionnels qui sont de plus en plus nombreux, ça vous permettra  à la fois d’échanger des bonnes pratiques, de partager des outils ou des méthodes de travail, mais aussi et surtout de vous entraider et de vous motiver ! Et même se faire des nouveaux copains carrément ! Pourquoi pas! 😉

2/L’organisation et l’assiduité pour séparer le travail de la vie personnelle :

Quand on bosse de chez soi, la tentation de faire autre chose peut vite prendre le dessus ! La seule contrainte est la date butoir à laquelle vous devez rendre votre travail. Il vous est sûrement arrivé à tous de vous y prendre au dernier moment, et de veiller très tard voire faire des nuits blanches à ce moment-là au dépit de votre santé !

La liberté du statut de freelance impose une rigueur qui peut être pesante. Comme si chaque minute devait être rentabilisée. Cette profession exige une autodiscipline très importante pour garder à l’esprit que certaines heures sont réservées au travail. Cette dernière est particulièrement difficile à instaurer pour certains indépendants, car les sources de distraction sont nombreuses : un coup de fil de vos amis; une petite pause sur YouTube, ou sur les réseaux sociaux en général,… Nous sommes toujours doués pour trouver les meilleures raisons du monde pour ne pas travailler. Mais pourtant, il le faut bien !

Vous devez vous responsabiliser ! C’est vrai que vous n’avez pas de patron pour vous rappeler à l’ordre, mais n’oubliez pas que vos clients ne se gêneront pas ! De plus il faut toujours garder à l’esprit que chaque mission construit votre portfolio, et par la même occasion votre réputation ! Alors au boulot !

Inversement, certains freelances touchés par « le syndrome de l‘imposteur » qui va de pair avec l’impression de ne « jamais en faire assez», leur côté perfectionniste prend le dessus, la culpabilité les ronge et le manque de hiérarchie qui entraîne forcément un manque de reconnaissance n’arrange rien à cette situation, alors ils ne comptent même plus leurs heures de travail, et la situation peut être d’autant plus dure à vivre quand leur activité ne décolle pas !

Ces freelances sont très durs avec eux-mêmes, et s’infligent un rythme de travail épuisant et pas très sain! Sans clarté, sans recul et maîtrise de soi, la situation peut devenir de plus en plus inconfortable pur eux !

Si vous êtes comme ça, vous n’allez peut être pas le remarquer au début et penser que vous pouvez tenir ce rythme mais petit à petit vos capacités de concentration vont diminuer et à la longue, vous allez être surmenés et vous retrouver complètement déconnecté du monde qui vous entoure !

Une autre grande source de galère chez les travailleurs nomades, certains ont beaucoup de mal à séparer leur vie perso de leur vie privée, ils ont beau essayé de se fixer des heures et des règles, mais cela ne dure jamais, au bout de quelques jours elles disparaissent comme par magie !

C’est vrai que parfois il est très difficile de s’arranger entre les différentes tâches, les clients, les heures de travail, mais aussi celles de repos ! Mais pas de panique ! Sachez qu’être conscients du problème est déjà la première étape vers la solution ! Vous devez juste apprendre à vous auto-imposer des horaires de travail fixes et à les suivre fidèlement quoi qu’il arrive ! Vous pouvez également utiliser des outils et des logiciels pour gérer votre temps et planifier vos tâches, cela vous aidera à prioriser vos missions en période de rush et à conserver un rythme de travail en période creuse.

Pour résumer, l’organisation est la réponse à tous vos soucis ! Faites-en le maître mot de votre business et vous en ressentirez très vite les résultats !

3/Les Risques de revenus irréguliers, l’incertitude financière et la précarité :

La principale difficulté que peut rencontrer un freelance au long de son parcours est bien celle de la précarité. En effet, ce dernier tire sa rémunération des missions réalisées et pour bénéficier de revenus réguliers, il doit trouver des clients réguliers et ce n’est pas toujours une mince à faire surtout lorsqu’on débute dans le domaine !

L’incertitude financière est une situation alarmante qui en effraye plus d’un ! Ce qui pousse certains débutants à se jeter sur toutes les demandes qu’ils reçoivent et d’essayer de les satisfaire, à des prix souvent trop bas ! Et c’est là, la plus grosse erreur d’un freelance qui se lance, essayer de se vendre beaucoup moins cher que les autres ! Cela le mènera directement à sa perte !

Lorsque l’on démarre dans le freelancing, il est rare que l’on puisse d’emblée tirer un revenu correct de son activité. Pour anticiper les périodes de creux, un freelance doit toujours mettre de côté de quoi subvenir à ses besoins entre deux missions et se ménager un peu de temps au cours d’une mission, pour prospecter de nouveaux clients ! En effet, dans cette profession, on n’est jamais à l’abri d’une baisse d’activité non prévue ou même de perdre une mission et donc un contrat ! Pensez également à mettre en avant les offres de long terme que vous proposez et trouvez toujours comment garder un client le plus longtemps possible et comment le fidéliser, avec des services complémentaires, des tarifs plus attractifs et un travail de qualité irréprochable !

Autre problématique : les mauvais payeurs ! Ce sont une vraie plaie pour les freelances ! Ils peuvent mettre en danger votre trésorerie en vous faisant perdre un temps précieux et parfois un investissement en matériel ! C’est pour ça que limiter les déconvenues financières si courantes lorsque l’on débute sa carrière de freelance, c’est aussi limiter les risques d’impayés en choisissant bien ses clients et en apprenant à repérer ceux qui pourront vous causer d’éventuels soucis dès le départ pour éviter de vous engager avec eux ! Tout comme vous pouvez opter pour la facilité et l’assurance, en choisissant de rejoindre notre communauté de freehaleurs et de nous léguer cette tâche-là.Du fait de notre qualité d’intermédiaire de confiance, nous nous engageons à vous protéger et vous recevrez votre dû sans chichis !

 Conclusion

Décider de se lancer dans le travail indépendant c’est faire un saut dans l’inconnu,  c’est beaucoup d’avantages, mais aussi pas mal d’incertitudes qu’il est essentiel de contourner ! Au démarrage cela peut rebuter. Il faut se faire connaître, trouver des clients et ne pas savoir exactement combien on va gagner par mois. Mais rien n’est insurmontable, il est possible d’avoir la vie de freelance dont vous avez toujours rêvé ! Avec de la motivation, de la confiance en soi et en suivant nos modestes recommandations, vous serez en mesure de faire face aux doutes avec lucidité et vous serez sur la bonne voie pour faire décoller votre activité et vous épanouir pleinement dans votre travail ! Vous pouvez nous croire sur parole !

Et après tout, comme l’a si bien dit le brillant politicien et journaliste Pierre Bourgault « L’indépendance, ce n’est pas une récompense, c’est une responsabilité. » 😉

Alors restez positifs et ne voyez pas le verre comme à moitié vide mais bien comme étant à moitié plein ! Osez donner vie à vos rêves ! Ça va marcher ! Rejoignez note plateforme !

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog de Freehali !

Abonnez-vous et recevez en exclusivité les derniers articles traitant sur l'entrepreneuriat et la réussite financière en Algérie et ailleurs.

Vous recevrez un message de bienvenue sur votre email.
x